Les 5 meilleurs mauvais plans pour fêter le jour de l’an !

Les festivités de Noël passées, arrivent celles du jour de l’an ! Place à la Saint Sylvestre ! Et comme chaque année, une question va revenir dans toutes les bouches… “Qu’est-ce qu’on fait pour le jour de l’an ?”

On a tous été confrontés à ça. Trouver le meilleur plan possible pour le fameux jour de l’an. Comme si ce jour était le dernier de ta vie et qu’il fallait que tu le célèbres comme JAMAIS !

Conditionné à souhait pour célébrer la Saint Sylvestre, même moi qui ne suis pas fan de ce jour qui réuni toutes les pires soirées de la terre, je fais tout pour trouver un plan !

Au moment où commence la prospection de la soirée de l’année, qui ne le sera surement pas, voici les 5 meilleurs mauvais plans qui s’offrent à toi et que tu dois éviter à tous prix.

Numéro 5 : La soirée en boite

Fausse bonne idée ! Tu es tombé sur un flyer aguicheur avec une bombasse qui se déhanche comme une déesse avec les tits qui pointent sous son top blanc anormalement mouillé. Tu as lu un malheureux slogan en police Arial qui disait qu’il y aurait un buffet de petits fours et d’alcool à volonté. Tu as placé toute ta confiance, tous tes espoirs et surtout 80€ en cette soirée.

ERREUR… Tu te retrouveras dans une boite ou sur une péniche de la capitale dans une soirée d’un organisateur véreux qui te serviras des chips en guise d’amuse bouche, du William Peel qui fera office de whisky et la meuf du flyer se sera transformée en nana du 77 et ses tits qui regardaient vers le ciel se retrouveront à regarder son nombril… et de près !

Numéro 4 : La soirée du MC (Maître de Cérémonie)

Après moult soirées du jour de l’an ratées, tu as décidé de prendre les choses en main et en te fiant à l’adage “on n’est jamais mieux servi que par soi-même”, tu viens de te mettre en tête que la meilleure façon de passer un réveillon de folie, c’était de l’organiser chez toi… Mauvaise idée, AGAIN !

Organiser ta propre soirée, ça veut aussi dire :

  • Gérer les entrées et les sorties et je ne parle pas des simples convives qui rentrent et sortent de chez toi. Je parle également des soiffards qui ont cru avoir été invités à un concours de la plus grande poche à vin du village.
  • Gérer les mecs ou meufs qui vomissent sur le tapis persan.
  • Gérer les stoners qui fument des battes de baseball sur le canapé en alcantara.

Bref, je peux continuer jusqu’au jour de l’an 2019 comme ça… On s’est compris !

Numéro 3 : La soirée du pote mytho

Comme Big Flo et Oli le chantent et le clament si bien, on a tous un pote mytho. Chaque année on a le droit au refrain du pote qui organise la soirée bête de bombe 25 sauf qu’à l’inverse de Disiz, c’est pas la soirée où tu vas péter les plombs.

Ton pote t’auras vendu la venue de toutes les plus bonnes meufs de votre réseau, un DJ qui mixe au Badaboum mais vu que c’est le cousin de son pote blablabla bah ce soir il a préféré venir à la soirée de ton “gars sûr” et du coup vu que c’est ton pote, tu lui fais confiance. Malheureusement, vous finirez par geeker à 3 à FIFA 16 avec deux manettes dont une en mauvais état en buvant au mieux une Smirnoff parce que cet enfoiré n’a même pas le dernier opus et ni la thune pour acheter une Absolut alors qu’on va célébrer 2018 !

Numéro 2 : La soirée en Famille

Tous les ans, ton jour de l’an tourne au vinaigre. Du coup cet année tu t’es dit, wesh la famille y’a que ça de vrai, j’suis QLF tahu !

Sauf qu’une fois que tu as validé la soirée chez tata Mireille et oncle Bernard auprès de tes parents, trop tard pour faire marche arrière. Soirée saumon/foie gras sur fond de 120 minutes de bonheur. Tu te dis que foutu pour foutu tu vas picoler comme tes cousins, venus d’ailleurs pour pouvoir avaler la pilule. Une fois que tu seras trop bourré, un pote t’appellera pour te brancher sur un plan de ouf mais pas moyen de prendre le volant coco ! Ta famille de bois sans soif ne te laissera pas partir dans cet état en te donnant comme argument qu’il y a encore 10 bouteilles de mousseux à finir… Allez ENJOY sauvageons !

Numéro 1 : La soirée freestyle !

Tu viens de sortir du travail ton patron t’as laissé partir à midi et là tu te sens refait car tu vas pouvoir organiser TON jour de l’an comme il se doit. T’appelles tes trois meilleurs potes et coup de bol, eux aussi ont été libérés plus tôt de leur labeur.

Du coup, tu files chez un coiffeur à proximité de la gare de ta ville de banlieue pour faire un dégradé caillera à 9€, t’enchaines avec Célio pour acheter une tenue pour réveillonner. Tenue, qui, qu’on s’entende, ne passera même pas par la machine à laver.

Arrive 17h et tu as rendez-vous avec tes trois associés et partenaires en crime sur le parking du carrefour market du coin. Vous avez retirez un bon billet chacun et allez vous équiper en substance, Jack Da et Absolut sont les favoris au passage en caisse.

Ca y est… Vous vous sentez près ! Alors c’est quoi le plan maintenant ? Un “t’inquièèèèètes” collectif sortiras de vos bouches marquées d’un sourire niais esquissé par les premières vapeurs d’alcool. Puis va s’en suivre un long marathon.

Passer à la pointeuse pour prendre une petite pochette de verte, mais eux aussi réveillonnes, tu trouveras au bout de 5 ou 6 quartiers écumés. Recherche de soirée, recalage de boîtes, recalage de la soirée sure qui devait se dérouler chez la meilleure pote de ton meilleur pote. Puis ton deuxième meilleur pote doit faire un arrêt vomito car a cru bon de siffler l’absolut en 30 minutes. Sonné minuit, vous serez encore coincés quelque part sur le periph’ à envoyer des textos de Bonne année à vos soeurs et votre mère.

Vous passerez de galère en galère sans jamais trouver de soirée, vous aurez ridé toute la nuit dans des sonorités de raps mélancoliques à l’ancienne et terminerez votre course épuisante à 4 heures du mat’ sur les quais de Seine à bouffer une crêpe à Saint Michel.

Bilan de la soirée : 238 km à bord de la golf 4 de ton pote, 5 écoute de l’album lunatic, 2 fois l’école du micro d’argent, 2 fois Paris sous les bombes et 1 fois la compil’ rap attitude. Deux galettes de Rémi sur la banquette arrière de la golf plus une galette sur ses sneakers spécialement achetées pour l’occasion.

FINALITÉ : Mec si t’as pas un plan 100% garanti, réserve ta soirée à ta gonz, enlève les enfants de la télé ou les 120 minutes de bonheur d’Arthur (ça peut te faire redescendre et pour le coup je ne parle pas d’alcool), mets un petit son de Marvin Gaye ou de Barry White et fait lui sonner les cloches sur les 12 coups de minuit (Et pas ceux de midi)… Au moins t’auras commencé l’année de la meilleure des manières qui soit !

Sur ce… Bon réveillon mes Sauvageons et Sauvageonnes!

 

One thought on “Les 5 meilleurs mauvais plans pour fêter le jour de l’an !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *